Scelsi,  2004 - 2005, série de 9 pièces. Les premières furent exposées à la galerie Lilian Rodriguez en décembre  2004 et à la foire d'art contemporain de Toronto en 2005.

L’archéologie acoustique est un domaine de recherche qui inspira "Richard G. Woodbridge, qui publia en août 1969 un article dans la revue de l’éminent Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens, The Proceedings of the IEEE, sous le titre « Acoustic Recordings From Antiquity ». Le romanesque savant y expliquait avoir mené des études d’enregistrements sonores involontairement gravés à la surface d’objets anciens, notamment des poteries. Il suffisait, selon lui, d’apposer l’aiguille d’une platine vinyle sur le vase ou le trait de pinceau étudiés et « un bavardage de basse fréquence pouvait être entendu à travers le casque audio », supposément la conversation des personnes présentes lors de la fabrication de la poterie".

Tiré de l'article de Juliette Volcler, entendre le passé, 23 novembre 2016

 

J'avais lu cette histoire ailleurs, mais seulement après avoir nommé cet ensemble Scelsi, du nom du compositeur contemporain italien. Ai-je eu l’intuition que ces pièces retenaient en elles un chant, leur propre chant, la couleur?

D’emblée le regard glisse au creux des bols noir jais, dont les parois sont repliées sur elle-même. Au centre, une ouverture laisse voir le fond recouvert d’une glaçure turquoise et craquelée. Là encore, l’œil arrive mal à juger l’espace. L’effet optique s’explique par la forme concave du fond et la brillance réfléchissante de la glaçure turquoise. Contrairement au miroir dont l’image virtuelle se trouve derrière, dans une forme concave l’image virtuelle se trouve devant. La perspective demeure confuse créant l’illusion d’une couleur flottante, captive de la lumière.

Joseph Branco a produit des oeuvres pour accommpagner les "Scelci".

 

Le poète Stéphane D'Amour a écrit le poème qui suit en hommage aux dessins et aux céramiques

 

vu
de haut
cercle noir
le son rond
en son bleu
monté à l’eau
gazeuse
d’une planète
par

le saut

elliptique
 

poème de Stéphane D'Amour

Les Ateliers 6235

6235 Papineau, local 203

Montréal

 

© 2020 Marie Côté 

Conception du site web par: C'est Paulette