Les souffles

J’ai d’abord imaginé ces petits « souffles » en lien avec le projet « Là où cueillir la chute ». 

Ce sont des pièces que je tourne et dans lesquelles je respire immédiatement après les avoir tournées. Ils tiennent dans mes mains. C’est la plasticité de la matière et la force de mon souffle qui déforment ces petits objets au gré des respirations et des expirations en formes variables et parfois même craquées. Je les cuis ensuite tels quels.

J’utilise l’argile cueillie à Saint-Hyacinthe pour les fabriquer.

Je les ai  présentés à la galerie d'art de Sutton dans le cadre de l'exposition "Marier la terre, les feuilles, la forêt" et au Verger Créatif de Joann Côté. dans le cadre de l'exposition "Ève au jardin de pommes", collaboration de Camille Cazin, galerie Fatale Art